Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par

J’aurai pu appeler ce billet : “10 choses que j’aurais aimé qu’on me dise avant d’acquérir un mac”.

Eh oui, je fais partie de ces gens qui sont récemment entrés dans le monde d’Apple. Lorsque Steve Jobs a annoncé l’arrivée des Macbook dotés de la puce Intel, et que j’ai vu que l’on pouvait installer Windows sur la machine (via Bootcamp ou Parallels), je n’ai pas hésité bien longtemps.

Utilisateur de Windows de longue date, j’ai fais le choix de sauter le pas, seul, comme une brebis égarée loin du troupeau. Six mois plus tard, je suis devenu ce qu’on peut appeler un mac-fan. J’aime ma machine, j’aime le système d’exploitation Mac Os X, et j’ai désinstallé Windows (et Parallels) car je ne m’en sers plus. Le switch a été une expérience réussie pour ma part.

Devant la recrudescence de gens qui me posent des questions sur mac, j’ai pensé qu’une petite liste pourrait aider les newbies à comprendre quelques principes élémentaires sous mac.

Voici la liste (non exhaustive et non triée) des 10 choses à savoir, sous mac :

Installation d’une application
Vous téléchargez une application depuis internet. L’extension d’un fichier d’installation sous mac est .dmg. Un double-clic sur ce fichier dmg, et voilà que se crée sur votre bureau, un nouveau lecteur. Comme s’il s’agissait d’un CD ou bien d’une clef USB que vous insérez. Explorez le contenu du lecteur virtuel. Il doit y avoir un fichier .app : c’est l’application. Vous pouvez la lancer directement en double-cliquant dessus mais vous installez l’application sur votre mac par un glisser-déposer de l’icone vers l’endroit où vous voulez qu’elle soit installée. Généralement, on choisit le répertoire Applications pour mettre les applications (étonnemment!).

Ensuite, plus besoin du lecteur virtuel, vous pouvez l’ejecter. Vous pouvez aussi mettre le fichier dmg à la poubelle.

Déplacement
Vous voulez déplacer une application après l’avoir installée ? Déplacez juste l’icone.

Désinstallation
La désinstallation est aussi simple que de mettre l’icone de l’application à la poubelle. En fait, derrière l’icone, se cache un répertoire d’un type un peu particulier. En faisant clic-droit sur l’icone, puis ‘Afficher le contenu du paquet, on peut voir de quoi est faite l’application.

Le clic droit
Sur le macbook, les 2 doigts sur le trackpad + clic sur le bouton de la souris equivaut à un clic-droit. On peut faire aussi Control+Clic.

Zoom
Une nouvelle fonctionnalité apportée dans une récente mise à jour (10.4.8) permet de zoomer sur n’importe quelle partie de l’écran. Une demonstration valant mieux qu’un discours, regardez la vidéo ci dessous

Le scrolling (avec le trackpad)
Le trackpad (sur les portables macbook et macbook pro) est mutli-touch… c’est à dire qu’il supporte la manipulation à plusieurs doigts. Par exemple, pour scroller (défilement de la page), il suffit de laisser un doigt posé sur le tackpad, pendant qu’avec un autre doigt vous effleurer sa surface vers le haut ou vers le bas. Super pratique car cela évite d’avoir à atteindre la barre de défilement d’une fenêtre et de cliquer sur les flêches.

Spotlight
Servez vous du moteur de recherche intégré. Sous mac, il s’appelle Spotlight et il est complétement intégré à Mac Os. Cette fonctionnalité est terriblement efficace lorqu’il s’agit de rechercher un document, un contenu de mail ou même lancer une application (si elle n’est pas accessible directement dans la bar de lancement, appelé le Dock).

Exposé
Exposé est accessible par la touche F9 (par défaut). Ce programme permet d’afficher sur votre bureau des miniatures de toutes les fenêtres qui sont ouvertes. Vous pouvez ensuite choisir quelle fenêtre vous voulez voir au premier plan. Avec cette fonctionnalité, vous allez devenir 10 fois plus productif si vous vous en servez intelligemment.


En cas de plantage

Les programmes que vous allez faire tourner sous Mac Os ne sont pas parfaits, et il peut arriver que certains d’eux plantent. Malgré ca, il sera très rare qu’un plantage d’une application entraine tout le système  avec lui. Si un programme crach, vous verrez votre curseur se transformera en un ballon de plage tournoyant de la mort. 


Là vous avez 3 options : soit attendre que l’application vous rende la main, faire un click droit sur l’icone dans le  Dock et selectionner “Forcer à quitter” et si ca ne marche pas, vous pouvez sortir l’arme secrète : la version mac du Control-Alt-Suppr : Alt-Pomme-Echappe. Une commade utile à connaitre, car elle vous permet de fermer l’application problématique instantanément, sans rechigner et proprement.

Force Quit

 

Comportement des fenêtres
Mac Os, comme Windows, est basé sur un système de fenêtres. Mais sous Mac Os, les fenêtres ne se comportent pas de la même facon et cela peut être un peu déroutant quand on vient du monde Windows.

Par exemple, le bouton “+” qui permet d’agrandir la fenêtre ne fonctionne pas tout à fait de la même manière. Sous Windows, il permet d’agrandir la fenêtre jusqu’à ce qu’elle prennent tout l’écran et cache les autres. Dans Mac Os, la philosophie est différente. Le bouton va agrandir la fenêtre mais de manière à optimiser l’espace de travail, c’est à dire agrandir la fenêtre jusqu’à ce que l’affichage soit plus confortable (plus de surface) mais en tenant compte des autres fenêtres actuellement ouvertes dans l’espace de travail.
Donc, ne vous étonnez pas si un clic sur le “+” n’agrandit pas la fenêtre de l’application sur tout l’écran.

Autre chose, vous allez rapidement vous rendre compte que lorsque vous minimisez une fenêtre, elle se retrouve dans le Dock. Elle apparaitera sur la droite de la barre, comme sur l’image ci dessous.

 Dock


Windows Media Player ne fonctionne pas sur un Mac

Mais pas de problème, Flip4Mac permet d’ouvrir les fichiers windows (WMA, WMV, …) dans Quicktime.

Pas besoin d’antivirus, ni d’anti spyware/adware
Ne dépensez pas votre argent bêtement dans un logiciel antivirus, c’est absolument inutile sous mac, enfin tout du moins pour le moment, on espère…


Il y en a qui se gênent pas pour arnaquer les gens un peu naïfs…

[Mise à jour]
Caro me fait remarquer que j’ai un peu mis de coté des choses qui lui paraissaient importants. J’avais dit que j’allais parler des 10 choses à savoir mais là, on va arriver à 12 ;)

La barre des menus

Quelque chose qui peut être déroutant au premier abord, c’est l’omniprésence de  la barre de menu en haut de l’écran.
Le contenu de la barre change en fonction de l’application qui est actuellement au premier plan car permet d’accéder au menu spécifique d’une application “Fichier, Edition,… Aide). Elle permet aussi d’accèder à des informations sur le système (par le menu pomme) et d’afficher des infos telles que le niveau de batterie ou la puissance de la connexion WIFI.

Le bouton fermer
Une dernière chose, et pas des moindres, le bouton ‘x’ d’une fenêtre ferme la fenêtre active de l’appplication, et non l’application elle même, comme on pourrait s’y attendre quand on vient du monde Windows. Concrètement, si vous écoutez de la musique dans iTunes et que vous cliquez sur la croix x (globule rouge), la fenêtre va disparaitre, mais la musique va continuer d’être jouée. Pour être certain de quitter complétement un programme, il faut passer par son menu (dans la barre de menu en haut), Fichier, Quitter. Ou bien le raccourci clavier (bien plus rapide) Pomme-Q.

Les caractères spéciaux
Vous l’avez remarqué, le look des machines Apple est “épuré”. Le clavier suit la même tendance que le reste du hardware : les ingénieurs ont fait le choix de réduire le nombre de signes sur les touches du clavier. Personnellement, je trouve ca plus beau… mais en pratique ca peut devenir un cauchemard lorsqu’il faut tapper un caractère spécial qui ne se trouve pas sur le clavier. La solution : essayer de retenir les raccourcis clavier de cette page (merci IndicaDesBois)
ou y aller à tatons :
pour faire des caractère spéciaux : pomme + touches et pommes + maj+touches.
avec alt + touches : (“@” jusqu’à “-“, puis “a” jusqu’à “$”, puis “q” jusqu’à “`” etc.) •?ë“‘{¶«¡Çø}—æÂꮆںîœ?ô€‡Ò?ƒ?ÌÏȬµÙ@?‹?©?ß~?…÷?
maintenant, avec maj+alt+touches : Ÿ´„”’[å»ÛÁØ]–ÆÅÊ‚™ŸªïŒ?Ô¥???·?ÎÍË|Ó‰#?›?¢???¿•\±

Commenter cet article